Jan 12 2017

Village qui grimpe

Village qui grimpe

Jean-Louis Batt a fait part de ses vœux pour l’année 2017. Lutzelhouse se veut dynamique et gagne peu à peu en population. La commune arriverait-elle quasiment à la dénomination de ville, en 2035 ?

Le maire, après avoir abordé le contexte national et international, notamment en matière de terrorisme, a tout d’abord souhaité la bienvenue aux nouveaux habitants : « 48 couples sont venus s’installer à Lutzelhouse depuis un an et demi. C’est pour moi toujours un grand plaisir de les recevoir et de partager avec eux le bonheur que j’ai de vivre ici. […] Au dernier recensement début 2016, nous étions 1897. À ce jour (le 1er janvier passé, ndlr), nous devrions être 1900, voir un peu plus. La population de Lutzelhouse n’a fait que croître depuis 30 ans, c’est bon signe. Le village est dynamique ».

« Que l’État fasse une pause sur ses réformes »

Le maire estime que cette hausse de population est « possible grâce à nos services publics, nos commerces, nos services médicaux. Le conseil municipal et moi-même sommes à l’écoute de toutes nouvelles initiatives et la commune les soutiendra, dans la mesure de ses moyens ».

Jean-Louis Batt a mis l’accent également sur « un autre facteur de vie, nos associations. Actuellement il y en a une vingtaine dans le village ». Parmi les animations organisées dans la commune, « le traditionnel Séquoia de Noël a pour la première fois dépassé les 1 000 visiteurs ».

Le maire a rappelé également qu’en 2016, des investissements ont été opérés « dans les écoles, l’éclairage public (rue du Lavoir), dans la rénovation de la rue de la Chapelle. Nous avons mis aux normes d’accessibilité la mairie et modifié le secrétariat, posé une toile tendue au multi-accueil et réalisé le sentier de liaison piétonne et cyclable entre le quartier du Heydé et les écoles ».

600 000 € d’investissements autofinancés

Autres travaux, « afin de sécuriser l’alimentation en eau du village, nous avons modifié 700 m de conduite d’eau, qui se trouvait en dehors de tout chemin d’accès et sur laquelle nous avions des fuites. Tous ces travaux représentent plus de 600 000 € d’investissements entièrement autofinancés, sans emprunt ni augmentation d’impôts. Des aides ont été octroyés par l’État, la Région, la CAF, les sénateurs du Bas-Rhin ».

Communes et intercommunalité

Jean-Louis Batt a souligné le lien existant entre intercommunalité et communes. Il a rappelé que la première devait, à ses yeux, « permettre une mutualisation des moyens, afin d’apporter aux habitants de la vallée les plus qu’une commune ne pourrait faire seule (clinique, piscine, développement économique, avec comme exemple Delpierre à Wisches où la com’com a aidé au développement de cette unité de fabrication et pérennisé de ce fait son installation dans la vallée, avec tous les emplois induits). La communauté de communes doit être une aide aux communes, mais ne doit pas se substituer à elles ».

Pour ce qui est des communes, le maire de Lutzelhouse a tenu aussi à se pencher sur « leurs 500 000 élus, soit 500 000 bénévoles. Que ferions-nous sans cette force, que l’État, par la loi, fait disparaître peu à peu ? La loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire) fait perdre aux communes chaque année des compétences. Exemple : l’eau et l’assainissement, en 2020, deviendront une compétence communautaire ». Jean-Louis Batt estime qu’il serait « souhaitable que l’État fasse une pause sur ses réformes, en attendant que celles qui ont été mises en place fonctionnent correctement et permettent les économies promises ! ».

Mutualisation réussie

Sur le sujet de la mutualisation, le maire de Lutzelhouse a mis en exergue, selon lui, le « parfait exemple d’une mutualisation réussie : la pump track sur le site de l’ancien terrain de football de Muhlbach-sur-Bruche. Son succès n’est plus à prouver, alors qu’il ne fonctionne que depuis un mois ».

En conclusion, le premier élu lutzelhousois a fait part des souhaits et visions du conseil municipal, pour l’avenir de Lutzelhouse, « une augmentation de la population de 0,7 % par an de façon à atteindre environ 2 200 habitants en 2035. Une maîtrise du développement du village en fonction de ses capacités et du dimensionnement des voies et réseaux ».

Richesse associative

Autres vœux des élus : « Garder des transitions végétales entre les espaces bâtis. Les couloirs verts sont l’âme du village ! ». Mais aussi « maintenir et développer les équipements publics, améliorer la desserte en transports collectifs – et surtout le train — et développer et favoriser les commerces et services de proximité ».

Jean-Louis Batt en a profité aussi pour saluer « l’Harmonie Caecilia, pour le concert du Nouvel An qu’elle vient d’effectuer en l’église paroissiale et qui, une nouvelle fois, fut un succès, mais aussi toutes les associations et bénévoles qui animent tout au long de l’année notre village ».

 

Lien Permanent pour cet article : http://mairie-lutzelhouse.fr/?p=1973

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

30 − = 25